Créez vos propres mochi, c’est tendance !

Créez_vos_propres_mochi,_c_est_tendance_!

 

La cuisine japonaise regorge de plats aussi inhabituels que délicieux. Le riz étant un ingrédient très apprécié au pays du Soleil Levant, il est alors la base de plusieurs plats. Parmi ceux-ci se trouve le mochi, un dessert traditionnel japonais qui s’est exporté dans le monde entier et qui se décline en des dizaines de couleurs pastel, leur donnant un aspect réellement délicieux. 

 

Comment est fait un mochi ? 

Présentation

Le mochi, littéralement « gâteau de riz », est une pâtisserie traditionnelle originaire du Japon. Il peut être salé ou sucré, mais c’est sous cette dernière forme qu’il est le plus apprécié. Le terme est même utilisé pour désigner quelqu’un de mignon ou pour désigner une « peau de bébé », à cause de la consistance moelleuse et très douce de la pâtisserie. 

 

Composition 

A l’origine, le véritable mochi est une boule toute douce composée : 

  • D’une enveloppe de riz gluant
  • D’un cœur fait à partir d’anko, une pâte sucrée réalisée à base d’haricots rouges ou d’une pâte à base d’haricots blancs, appelée shiroan. 

Mais de nos jours, les mochis se déclinent en plusieurs saveurs : vanille, caramel, framboise, matcha, pistache … et se présentent sous des formes variées : le daïfuku désigne sa forme originelle, avec un fourrage à l’anko, le dango pour une brochette composée de trois mochis et le gyuhi pour une texture plus molle. 

 

Réalisation du mochi 

La recette traditionnelle utilise du riz spécial mochi : le mochigome. Il est cuit à la vapeur et devient gluant. Il est ensuite écrasé avec un instrument traditionnel pour obtenir une pâte avec laquelle on forme des boules. Une fois la boule de riz formée, elle est fourrée avec de l’anko. L’ichigo daïfuku est une douceur, dont le coeur est un mélange de purée de haricots rouges et de fraises. On peut cuisiner des mochis glacés, avec un coeur de glace et une enveloppe parfumée avec différents arômes. 

 

Quel goût a le mochi ? 

Au Japon, le mochi sucré se déguste avec une tasse de thé vert ou de thé matcha. Le mochi est souvent fondant dans la bouche et les saveurs sont très variées : le mochi « de base » a une saveur neutre et amidonnée. C’est le fourrage qui peut ensuitre être doux et sucré. Les mochis glacés ont le goût du parfum de glace qu’ils contiennent ( mangues, amande, fruits rouges, banane, framboises, noisettes…) 

 

Comment se mange le mochi ? 

  • Le mochi glacé peut être mangé en dessert ou en snack. Il est souvent commercialisé dans un emballage individuel, qui rend facile sa dégustation. Il n’y a pas besoin d’utiliser une petite cuillère pour la crème glacée. Mais il peut également être mangé en étant maintenu entre des baguettes.
  • Le daïfuku peut être consommé en toute tranquillité, vu que son fourrage ne risque pas de fondre et de couler.
  • Le mochi chaud est souvent un ingrédient de soupes salées qui va fondre dans le liquide brûlant. Il faut alors se munir de baguettes pour le consommer.
  • Le mochi peut également être grillé sur un barbecue. Il devient alors un yakimochi.

Quelle est l’origine des mochi ? 

La première apparition des mochis remonte à environ 2000 ans en Asie du Sud. C’est un plat traditionnel qui a beaucoup d’importance lors des fêtes religieuses et celles du Nouvel An. Mais il y a environ 700 ans, il a pris une part importante dans la fameuse cérémonie du thé au Japon, malgré le fait qu’il tire ses origines de la Chine. D’ailleurs à Taïwan, on désigne la pâtisserie par « môa-chî » ou « máshŭ ». Mais récemment, on a recensé des accidents mortels survenus, suite à l’étouffement par l’ingestion de mochis gluants. La viscosité est dangereuse, surtout pour les personnes âgées et les jeunes enfants qui ne mâchent pas bien et s’étouffent. 

 

Qu’est-ce que le taro mochi ? 

Le taro est une sorte de tubercule qui pousse dans les régions tropicales d’Asie. Son goût rappelle celui de la patate douce ou de la châtaigne. Il ne se consomme que cuit. Le mochi taro est donc réalisé à partir riz gluant, de sucre, d’huile et de pâte de taro. Très prisé durant la célébration du Nouvel An, sa réalisation se déroule suivant les étapes suivantes : 

  • Le taro pelé est cuit dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes.
  • La pâte est ensuite incorporée dans la boule de riz.

Est-ce que les mochis sont végans ?

Cette pâtisserie est, en principe, à 100% vegan. En effet, il ne se compose que de riz, de sucre et d’eau. Son fourrage traditionnel est réalisé à base de légumineuses, donc il est moins calorique que les autres pâtisseries. Enfin, il ne contient aucune matière grasse dans sa recette de base. Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur la recette avant d’acheter ou mieux, de réaliser ses propres mochis à la maison. 

Aller plus vite

A la une

Articles Similaires