Sélectionner une page

Avec la demande croissante sur le maquillage permanent du regard, toute esthéticienne a intérêt à proposer une prestation en extensions de cils. Idéales pour un maquillage naturel, les extensions nécessitent des connaissances spécifiques car elles se différencient des faux cils, qui sont uniquement à poser à l’aide d’une colle, chose qui ne relève pas d’une technique quelconque. En effet, la pose d’extensions requiert une bonne formation. On vous explique.

 

En quoi consiste l’extension de cils ?

Avoir des cils longs est le rêve de beaucoup de femmes. Si un bon mascara semi-permanent permet souvent d’obtenir ce résultat, il n’empêche que certaines femmes y sont allergiques, ou n’ont tout simplement pas le temps de se maquiller tous les matins. Voilà pourquoi elles préfèrent se tourner vers les extensions qui permettent un rehaussement de cils parfait, à condition qu’elles soient réalisées par un bon styliste.

Pour poser ces cils synthétiques, il existe deux principales techniques :

  • La pose cil à cil : elle permet d’obtenir un rendu très naturel car comme son nom l’indique, elle consiste à poser les cils synthétiques un à un sur les vrais.
  • Le volume russe : pour un regard bien accentué et pour des cils très longs et volumineux, certaines femmes optent pour le volume russe. Dans ce cas, chaque bouquet est muni de quelques brins de cils, qui vont contribuer à l’obtention de l’effet désiré.

 

Suivre une formation

Pour pouvoir se lancer dans le métier d’esthéticienne, le Cap esthétique est indispensable. Seulement, le monde de la beauté exige de se mettre à jour sur les techniques modernes dont font partie la pose de faux ongles et la pose des extensions de cils. En effet, les techniques demandées par cette dernière ne s’improvisent pas, à la différence de la pose de faux cils, qui est à ne surtout pas confondre avec celle-ci.

Pour commencer, vous devrez opter pour une formation cils agréé comme celle proposée par Pop Hair Formation. Le centre de formation devra vous délivrer un certificat valide et reconnu dans le milieu professionnel ainsi que par les clientes. Nos formations vous assurent de proposer une prestation qualitative à terme car vous voulez dans doute offrir rapidement ce nouveau service à vos clientes.

Pour juger de la qualité d’une formation, menez une petite enquête sur les formatrices. L’idéal est de voir directement les résultats des extensions qu’elles ont réalisées. Le mieux est aussi qu’elles pratiquent toujours ce métier et non uniquement se contenter de former les autres. Surtout, n’hésitez pas à vous renseigner sur le centre et sur sa réputation. Les avis des autres élèves sont importants, donc ne vous arrêtez pas aux informations fournies sur le site de l’établissement.

Enfin, si vous misez sur une formation de groupe, ne négligez pas le rapport qualité/prix. Certes, les formations groupées sont moins coûteuses, mais il faut qu’elles vous permettent réellement d’apprendre la pose d’extensions de cils. De même, elles ne doivent pas comporter beaucoup d’étudiants, au risque de sacrifier la qualité d’apprentissage. En effet, la formatrice doit être capable de voir l’évolution de tous les apprenants, chose impossible pour une formation de deux jours accueillant dix apprenants.

 

Les qualités indispensables

Etre technicienne d’extensions de cils suppose non seulement d’avoir des compétences techniques, mais aussi des qualités personnelles importantes. On peut par exemple citer le sens de l’esthétique, qui est indispensable pour tout métier orienté beauté. La pose d’extensions nécessite de prendre en compte la physionomie du visage, de l’œil, mais aussi la disposition et la forme des sourcils.

Si les formations vous donnent les techniques, la réussite de la pose repose entièrement sur vous et votre capacité de concentration. Les gestes doivent être précis, au risque de blesser la cliente ou de rater la pose. De même, une bonne technicienne fera preuve de minutie. Voilà pourquoi une formation de perfectionnement peut s’avérer utile afin d’augmenter la pratique.